Veuillez choisir un pays:

Veuillez choisir une langue:

  • Anglais
  • Allemand-de de
  • Anglais
  • Allemand-de de
  • Néerlandais
  • Français
  • Allemand
  • Espagnol
  • Anglais
  • Anglais
  • Français
  • Anglais
  • Espagnol
  • Anglais
  • Anglais
  • Espagnol
  • Anglais
  • Anglais
  • Français
  • Anglais
  • Anglais
  • Anglais
  • Anglais
  • Anglais
  • Italien
  • Anglais
  • Français
  • Allemand
  • Néerlandais
  • Français
  • Anglais
  • Anglais
  • Néerlandais
  • Polonais
  • Espagnol
  • Anglais
  • Anglais
  • Anglais
  • Russe
  • Tchèque
  • Anglais
  • Anglais
  • Allemand
  • Français
  • Italien
  • Anglais
  • Tchèque
  • Anglais
  • Anglais
  • Anglais
  • Espagnol

FAQ

1. Comment être sûr de commander la bonne référence de rail de guidage linéaire ?

Pour commander le bon rail, il faut indiquer :
  • La référence du rail et la longueur souhaitée,
  • La référence du patin et le nombre de patin par rail.

2. Combien doit-on mettre de patin par rail de guidage ?

Deux patins par rail de guidage suffisent à maintenir la charge. En cas de structures insuffisamment rigides, vous avez toujours la possibilité d’en ajouter.

3. Les rails de transport sont-elles des butées permanentes ?

Les rails de guidage sont livrés avec des butées de transport afin d’empêcher les patins de sortir. Attention, ces butées ne peuvent servir de butées de fin de course permanentes.

4. Comment choisir les patins pour les rails de guidage ?

Il est préférable de choisir des patins longs pour les charges les plus importantes et des patins courts pour les charges les plus légères.

5. Les rails de guidage sont-ils percés ?

Le perçage des rails de guidage est optionnel. Vous pouvez commander sur demande un perçage standard (selon fiche technique ), ou spécifique. Ainsi, l’ entraxe et le nombre de trous peuvent être adaptés aux conditions d’utilisation.

6. Comment connaître la course utile des patins dans le rail de guidage ?

La course est égale à la longueur du rail diminuée de celle du patin et de l’encombrement des butées.

7. Quelle est la longueur maximum d’un rail de guidage linéaire ?

La longueur courante des rails de guidage linéaire est de 3 à 4 mètres. Cependant, selon vos besoins, les rails peuvent être apprêtés pour un montage en bout à bout.... en effectuant une coupe droite ou une coupe en biais.

8. Quelle est la vitesse maximum d’utilisation des glissières Chambrelan ?

La vitesse maximum d'utilisation est de 0.25 m/seconde.

9. Les glissières nécessitent-elles un entretien particulier ?

Entretien des glissières

Les glissières CHAMBRELAN ont été conçues pour fonctionner avec un entretien minimum. Elles sont lubrifiées en usine avec une graisse à roulement haute pression, ce qui leur garantit une durée de vie optimale. Cependant, en cas de conditions d’utilisation sévères (environnement, cadences de fonctionnement importantes...), prévoyez un entretien régulier et systématique des glissières. Elles sont livrées pré graissées en sortie d’usine :
  • pour les glissières acier avec une graisse haute pression au lithium,
  • pour les glissières aluminium ou inox avec une graisse blanche alimentaire, compatible salle blanche.
A l’utilisation, l’important est d’avoir des billes et des chemins de billes propres et graissés. Ils doivent autant que possible être sans impuretés pouvant détériorer les chemins de roulement ou bloquer le mouvement.

Préconisation :

La périodicité d’entretien dépend de l’utilisation et de l’environnement ; Lors de nos tests de qualification à 15000 cycles, nous graissons les glissières tous les 5000 cycles. Cependant, un environnement abrasif ou des cadences élevées nécessiteront d’effectuer un entretien plus régulier. Dans le cas d’utilisation particulières à des températures inférieures à -20°C ou supérieures à 140°C, nous pouvons adapter le choix de graisse pour correspondre à ces conditions. Il en est de même pour les milieux alimentaires ou les salles blanches.

Mode opératoire :

Sans démonter la glissière, nettoyer les chemins de roulement au chiffon ; Il est possible d’utiliser un solvant de dégraissage. Puis abondamment regraisser les chemins de roulement, au pinceau ou à la bombe de graisse. Enfin effectuer quelques cycles d’ouverture et de fermeture pour que les billes soient graissées. Nous pouvons éventuellement fournir la graisse que nous utilisons.

Tableau synoptique des graisses utilisées :

Basse température Standard Haute température
Acier MALUB GV2 (-50°C à +130°C) MALUB adhésive filante (-20°C à +140°C) JELT haute température (-20°C à +1200°C)
Aluminium JELT Alimentaire & compatible salle blanche (-20°C à +140°C) N/A
Inox JELT haute température (-20°C à +1200°C)
  Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

10. Que faire si l’environnement est sale ?

  • Les glissières Chambrelan sont fournies sans système ni dispositif de protection contre les poussières, projections…
  • La présence d’impuretés dans les chemins de roulement risque de provoquer rapidement le grippage, le blocage, voire l’usure prématurée des glissières.
  • Il est donc important lors de la conception du système, de prévoir l’implantation des glissières dans un endroit protégé ou de mettre en œuvre les solutions nécessaires de protection.

11. A quoi correspondent les charges communiquées sur les tableaux techniques ?

Elle correspond à la charge supportée par une paire de glissières en position développée, montée à chant. Attention, en cas de montage à plat, les capacités de charge des glissières sont réduites de 40 %.

12. Pourquoi une gamme de glissières renforcées ?

Les glissières renforcées contiennent les efforts de torsion lorsqu’elles sont soumises à des conditions extrêmes ou à des charges importantes. Ces glissières sont donc particulièrement recommandées lorsque le montage subit un couple de torsion, ainsi que pour les montages à plat.

13. Quelles sont les températures normales de fonctionnement des glissières ?

Les températures normales de fonctionnement sont comprises entre - 40° C et + 60 ° C. Au delà de ces températures, des adaptations doivent être réalisées.

14. Quels sont les traitements de surface utilisés sur les glissières Chambrelan ?

Traitements de surface anti-corrosion

  1. Présentation générale des traitements de surface sur les glissières à billes
  2. Les traitements standards sur les guidages CHAMBRELAN
  3. Les options de traitement selon les matériaux ou l'utilisation
  4. Tableau synoptique résumé

1-Présentation générale des traitements de surface sur les glissières à billes:

Le traitement anti-corrosion contribue à la qualité et à la durée de vie des guidages linéaires. Les applications industrielles où peuvent être présents humidité, poussières, agents corrosifs, engendrent des conditions difficiles pour les glissières. Il est donc important de bien choisir son traitement de surface en fonction de l’application finale afin de garantir la fiabilité des guidages linéaires. Tous nos traitements de surfaces sont sélectionnés pour être conformes aux réglementations environnementales: par exemple le zincage utilisé est conforme aux directives RoHS et REACH. Pour garantir la fiabilité et la fonctionnalité des glissières télescopiques acier, les éléments sont testés au “Brouillard Salin“ (B.S). Leur résistance est exprimée en heures avant rouille rouge sur moins de 5% de la surface. Une norme définit la tenue et sert de référence pour l’évaluation comparative entre différents types de traitements anticorrosion. Ainsi des échantillons de glissières sont placés dans une chambre d’essai et pulvérisés pendant toute la durée du test d’une solution de chlorure de sodium (5%) à PH 6.5 et à une température de 35°C. Une évaluation de l’état de surface est effectuée à intervalles de temps réguliers afin de mesurer la qualité de la protection.

2-Les traitements de surface standard sur les guidages CHAMBRELAN

Les glissières télescopiques CHAMBRELAN qu’elles soient à extension partielle, à extension totale ou à super-extension, sont utilisées dans nombres d’applications, comme par exemple des portes d’accès, les tiroirs extractibles, les combles lacunes… Toutes les glissières standards CHAMBRELAN sont livrées avec un traitement contre la corrosion  qui convient à la majorité des utilisations :
  • Les glissières en acier sont protégées par un zinc blanc. Le procédé consiste en un traitement électrolytique avec une passivation. Il forme une couche de protection sur l’intégralité de la surface de la pièce. D’une épaisseur moyenne de 10 microns, il résiste à 400 heures au brouillard salin.
  • Les glissières en aluminium sont en anodisation incolore, qui est donnée pour résister à 250 heures avant apparition de rouille blanche.
  • Les glissières en inox sont décapées et passivées
Dans certaines applications, le traitement anti-corrosion nécessite une attention toute particulière car les glissières télescopiques restent la plupart du temps fermées. La saleté et l’humidité sont donc piégées à l’intérieur rendant leur évacuation difficile. Il faut également tenir compte des intervalles d’entretien qui peuvent être longs, voire irréguliers. En option, nous proposons donc des traitements de surface adaptés:
  • pour augmenter la résistance à la corrosion,
  • pour des raisons esthétiques (traitements de couleur noire),
  • pour augmenter la dureté des profils et donc résister à des vibrations ou des cycles d’utilisation intenses par une carbonitruration (ajout de carbone en surface)…
Ces différentes options pouvant être combinées entre elles…

3 - Options de traitement de surface selon le matériau de utilisé:

Pour les guidages en acier nous pouvons proposer :

  • un zincage noir avec une tenue de 200 heures B.S
  • un zincage haute tenue à la corrosion avec finition qui offre une tenue de 600 heures au B.S
  • un zincage nickel d’une tenue de 1000 heures B.S
  • Dans le cas particulier de vibrations ou d’un nombre de cycles important, nous pouvons également traiter nos profils avec une carbo-nitruration qui augmente la dureté superficielle jusqu’à 35 HRC, les profils aciers standard étant d’une dureté d’environ 20 HRC. Avec son imprégnation huilée, il tiendra entre 150 et 250 h B.S. Note : Ce traitement de dureté peut être combiné avec un traitement anti-corrosion, comme un zinc nickel pour optimiser sa résistance.

Pour les glissières en aluminium, les options possibles sont:

Pour les glissières en inox:

  • Pour l’inox, nous pouvons réaliser un polissage électrolytique qui améliore l’état de surface et l’aspect des profils.
  Le conseil du pro : Combiner un traitement de surface amélioré avec montage en billes inox offre une alternative économique aux glissières tout inox, tout en présentant une résistance optimisée à la corrosion, pour une fraction du prix d’une glissière tout inox. Note : Le graissage est également un élément clef pour la durée de vie des glissières.

4 - A retenir:

Tableau synoptique simplifié des traitements de surface selon les matières utilisées ou les applications

Traitement Matière

Acier

Aluminium

Inox (304L ou 316L)

Standard

ZNJ : Zinc blanc
450 h B.S.
OAI : Oxydation Anodique INCOLORE
250 h B.S.
Décapage & passivation

Options

Aspect

ZNN : Zinc noir
250 h B.S.
OAN : Oxydation Anodique NOIRE
Polissage électrolytique

Tenue B.S.

ZNA : Zinc haute tenue
600 h B.S.
ZNK : Zinc Nickel
1000 h B.S.

Dureté

NIT : Carbo-Nitruration
dureté de 35 HRC
OAD : oxydation anodique DURE
dureté de 48 HRC
  Pour plus d’informations ou un conseil technique, n’hésitez pas à nous consulter.  

15. Peut-on modifier l’extension des glissières ?

La gamme Chambrelan est constituée de glissières à 2, 3, 4 éléments, ce qui permet une extension jusqu'à 150% de la longueur repliée. Cette extension standard peut être augmentée ou diminuée en adaptant la longueur des trains de billes.

16. Quelles sont les règles d’un bon montage de glissières ?

  • Utilisation de l’ensemble des fixations prévues
  • Respect du parallélisme et de l’équerrage des glissières
  • Planéité des surfaces d’appui
Le respect de ces règles de montage garantit un fonctionnement doux et régulier des glissières. Un point dur à l’ouverture ou à la fermeture signale un mauvais montage. Un mauvais montage a pour conséquence la diminution de la durée de vie de la glissière.

17. Que faire si vous devez monter un tiroir dans un four ?

La plage de température d'utilisation des glissières s'étend jusqu'à 80°C pour les glissières standard en stock. Pour des montages en étuves ou dans des fours, la température maximale que nous recommandons est de 250°C. Dans ce cas, il nous faut adapter les glissières d'une part en supprimant les éventuels éléments non métalliques, et d'autre part en effectuant un montage très libre permettant la dilatation des différents éléments sans bloquer la glissière. Ce point est donc à préciser à la commande. Nota : au-delà de 150°C, le zinc commence à cloquer et à se décoller. D'autres solutions sont alors éventuellement à envisager. Consultez-nous

18. Que faire si le verrou ne s’enclenche pas ?

Les glissières individuellement : ouverture manuelle et enclenchement du verrou. L’équerrage des glissières, l’extension d’une glissière peut gêner le verrouillage de l’autre.

19. Que faire si un tiroir à verrouillage ne se verrouille plus ?

Vérifier l‘équerrage des glissières, l’extension d’une glissière peut gêner l’autre.

20. Que faire si le tiroir perd du développement ?

  • Vérifier la planéité des faces d’appui,
  • Vérifier le parallélisme des glissières
Nota : il est possible de réinitialiser les glissières en les ouvrant brusquement plusieurs fois de suite pour récupérer l’extension.

21. Que faire si le tiroir est dur à déplacer ?

  • Vérifier les glissières individuellement : ouverture manuelle
  • Vérifier la planéité des faces d’appui sur les parties fixes et mobiles
  • Vérifier le parallélisme des glissières sur les parties fixes et mobiles
Trouvez ce que vous cherchez

    *Informations obligatoires

    Vous avez une question ?

    Caractéristiques techniques ?

    • Données techniques
    • Disponibilité d’une référence
    • Capacité de charge…

    Domaines d’applications de nos produits industriels ?

    • Conception d’une glissière télescopique sur-mesure
    • Sélection d’un modèle selon sa capacité de charge…